L’origine

mercredi 14 novembre 2007

Ce projet un peu fou de transcrire l’intégrale d’Iberia pour deux guitares remonte à une quinzaine d’années, au début des années quatre vingt dix. A l’époque où je quittais à peine les bancs de l’Ecole Normale Alfred Cortot, salle Emilio Pujol où avaient lieux les cours de mon cher maître Alberto Ponce.

Je formais alors un duo de guitare avec Marcelo. Je l’avais rencontré lors des fameux masterclasses de Ponce à La Coûme, dans les Pyrénées orientales. Tout près de Prades et du petit village de Molitg-les-bains où habitait Pablo Casals pendant son exil.

Les stages de La Coûme étaient littéralement baignés de musique espagnole. Musique dont Alberto Ponce nous faisaient partager les secrets, goûter les sortilèges. Tarrega, Llobet, Pujol, et bien sûr Falla, Granados et Albeniz déjà. Pas encore l’Albeniz d’Iberia mais celui des petites pièces de salon, ces tangos et habaneras composés dans la jeunesse, et bien sûr, les inévitables Granada, Asturias et Sevilla de la Suite Espagnole. Justement, un de mes morceaux favoris à l’époque était Mallorca, magnifique pièce que je transcrivais déjà et jouais dans les concerts de Mosset et de Serrabone, et qui préfigure, quoique un peu timidement, les chefs d’oeuvres des années 1906-1908.

J’étais toujours sous le choc de la découverte, autour de mes vingt ans, de l’univers de Debussy : les Estampes, Préludes pour piano, et surtout les mélodies sur de poèmes de Verlaine, Ariettes oubliées, Fêtes Galantes, et encore les cinq poèmes de Charles Baudelaire, dont le Balcon que j’écoutais en boucle.

Aussi, quand je découvris Evocacion, première pièce du cycle Iberia, ce fut une révélation, comme l’union tant attendue, inéluctable, entre l’Espagne et la France, entre Mallarmé et Lorca, le flamenco et l’impressionisme, Goya et Monet, l’absinthe et l’aguardiente. Et cette atmosphère fin de siècle dont raffolent les adolescents :

Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Publicités

Une Réponse to “L’origine”

  1. Frédo Says:

    Bon site d’une musicienne prometteuse, pleine de talent, et pas vilaine, ce qui ne gâche rien :

    http://www.kissamusic.com


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :